Regroupement

L’un des axes prioritaires du projet Forêt Pro Bos consiste en la recherche et la mise en application de nouvelles formes de regroupements permettant de mobiliser les propriétaires forestiers afin d’optimiser les opérations sylvicoles au sein des petites forêts privées. Cette action vise principalement les propriétaires forestiers privés désemparés ou peu impliqués dans la gestion de leur bois et de petites parcelles boisées pour leur permettre via des modes de regroupement d’assurer une gestion durable et intégrée de la forêt privée.

La finalité de cette action conduit non pas à la mise en place d’un outil interrégional commun, difficile à mettre en œuvre compte tenu des prérogatives régionales, mais davantage à une amélioration des différents outils et des méthodes d’application, à la lumière des outils et expériences des régions voisines. Dans le cadre du projet, chaque structure travaille au développement ou à l’adaptation d’outils favorisant le regroupement sur les différents versants. Ces outils seront alors expérimentés sur des territoires pilotes.

 

En Flandre, l’objectif est de développer un « Boscomplex » regroupant les communes d’Anzegem, Wortegem-Petegem, Avelgem, Oudenaarde et Kruishoutem. En effet, il n’existe actuellement aucune vision d’ensemble pour la gestion de cet ensemble forestier. C’est pour remédier à cette lacune que différents acteurs se sont engagés à mettre sur pied sur le long terme une gestion respectueuse de la multifonctionnalité de la forêt qui soit accréditée tant par les gestionnaires privés que par les Bosgroepen et les pouvoirs publics. Toute la philosophie du projet repose sur la volonté de réaliser, sous la coordination des bosgroepen « Ijzer en Leie » et « Vlaamse Ardennen tot Dender » actifs sur les territoires concernés, un plan global de gestion économique de la forêt respectueux de l’environnement tout en favorisant une collaboration efficace entre les différents propriétaires et les pouvoirs publics concernés.

 

En France, les Centre Régionaux de la Propriété Forestière Hauts-de-France et Grand Est ont choisi de tester plusieurs formes de regroupement. La première consiste en une bourse foncière des parcelles forestières d’un secteur délimité par le Conseil Départemental des Ardennes. L’objectif est de permettre aux propriétaires qui désirent de vendre, d’acheter ou d’échanger leurs parcelles grâce à un procédé très peu onéreux. Cet outil agit de façon similaire à un remembrement et permet de pallier au morcellement foncier. Dans le département du Pas-de-Calais, le deuxième outil imaginé prévoit de réunir les propriétaires par le biais d’un Plan Simple de Gestion concerté en dehors de tout cadre familial. L’objectif est de développer une gestion concertée entre les différents propriétaires pour faciliter les opérations sylvicoles. Le troisième outil, mis en place dans l’Aisne, prendra la forme d’un rassemblement de parcelles de Frêne soufrant de chalarose. L’objectif est de considérer la gestion du massif dans son ensemble pour faciliter les opérations de coupes, de travaux à réaliser sans oublier le renouvellement des parcelles. Dans le Pas-de-Calais comme dans l’Aisne, les propriétaires resteront seuls possesseurs de leurs biens fonciers.

 

En Wallonie, La Cellule d’Appui à la Petite Forêt Privée (CAPFP) a pour ambition de mettre en place des associations de propriétaires. Elles permettront de rassembler des propriétaires qui, en restant maîtres de leur gestion, mettent en place une gestion en commun sur l’ensemble de leurs parcelles via l’appui technique de la CAPFP. De plus, la réflexion sur la possibilité de certifier l’association sous un label de gestion forestière durable est actuellement en cours. Finalement, grâce à son ancrage local, l’association permettra d’agir rapidement en cas de chablis ou de coupes sanitaires à réaliser. La mise en place de ces associations sera testée sur deux zones pilotes en Région wallonne à savoir sur le territoire du Groupe d’Actions Locales Pays des Tiges et Chavées (Gesves-Assesse-Ohey), ainsi que sur un territoire ardennais encore à définir.

 

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

morcellement-de-gestion.jpg